Analyses d’oeuvres

Fantôme, Josepha l’enchanteresse

En février, je partageais avec vous sur facebook mon enthousiasme pour aller découvrir sur scène Fantôme Josepha au théâtre de l’Ogresse. Si depuis que j’ai ouvert ce blog, au fil des mots clés des moteurs de recherche je me suis aperçue que ce drôle de petit lieu existait, je n’y avais encore jamais mis les

artemisia agnes merlet

Artemisia, le film d’agnes merlet

Après l’analyse de l’oeuvre Judith et Holopherne et des quelques élements bibliographiques qui peuvent éclaircir le choix d’un sujet aussi fort pour une peintre de l’époque caravagesque, tournons nous aujourd’hui vers ce film d’Agnès Merlet. Celui-ci raconte les débuts d’Artemisia en tant que peintre. Les premières minutes se passent dans un couvent, la jeune Artemisia

Nord et Sud, un roman passionnant

Nord et Sud, c’est l’histoire d’une jeune fille Margaret, habituée à une vie tranquille dans le Sud de l’Angleterre, dont la vie va être chamboulée lorsque son père, démissionnant de son poste de pasteur de campagne va décider d’emmener sa femme et sa fille pour une ville ouvrière du Nord, Milton. C’est là que Margaret

Frustrum de gary hill

Frustrum de Gary hill

J’aime repenser parfois à ces oeuvres qui m’ont marquée. Celles qui ont profondément changé ma façon de voir l’art, et particulièrement ici l’art contemporain… C’est pourquoi j’ai choisi aujourd’hui de vous parler de Gary Hill, ou plus précisément d’une installation réalisée en 2006,  au sein de la Fondation Cartier.  Frustrum est constituée d’une projection de

Visite de la demeure du plus grand des voleurs

Les vacances de la Toussaint permettent parfois de prendre le temps de visiter des endroits devant lesquels nous sommes souvent passés sans les voir ou sans prendre le temps de s’arrêter. N’ayant jamais été une grande amatrice d’enquête policière, je dois bien l’avouer je ne connaissais rien ou presque de ce roi des voleurs normand.

Mémorial de la marseillaise

C’est vrai qu’en allant à Marseille ce n’est pas la première chose à laquelle on pense visiter. Pourtant ce tout petit musée est très intéressant et on aurait bien tort de s’en priver… Il est ouvert depuis peu, le 8 mars 2011. Le mémorial est ancré dans l’histoire de part sa situation géographique, la rue

Diderot, Paradoxe sur le comédien

Le Paradoxe sur le comédien a été écrit en 1773. Commencé vraisemblablement à Paris avant le départ pour Saint-Pétersbourg, cet essai a dû être continué en Hollande et achevé en Russie. Diderot réfléchit sur l’art du comédien et soutient l’idée surprenante que les grands acteurs, loin d’éprouver violemment les passions qu’ils expriment, sont des têtes

Retour haut de page