La rêveuse d’Ostende d’Eric Emmanuel Schmitt

C’est un joli recueil de nouvelles que nous offre Eric-Emmanuel Schmitt avec la rêveuse d’Ostende.

Je vous donne quelques unes de mes impressions…

Je partais très positive, un peu conquise d’avance car j’aime beaucoup cet auteur. Il faut dire que l’écrivain aussi doué pour l’incision des répliques de théâtre que pour le déploiement d’univers des romans , maîtrise l’art de transmettre toute une palette d’émotions en peu de mots (comme avec Oscar et la dame rose).

J’ai aimé écouter avec le voyageur le récit de l’amour de jeunesse de sa logeuse, une vieille dame qui déroule son fil pour piéger le lecteur dans l’interrogation. Cet amour presque lyrique serait-il une véritable histoire, un souvenir déformé, ou un joli conte amoureux? Cela se rapproche sans doute de la réflexion de Stendhal sur la cristallisation en amour…

Et c’est peut-être le point commun de toutes ces nouvelles interroger l’image de l’amour:

Amour réel ou imaginaire? miroir aux alouettes? rêve impossible? souvenir déformé?

Des histoires qui se lisent très vite et avec plaisir!

Vous l’avez compris j’ai aimé ces nouvelles même si je reste une inconditionnelle des romans où l’on a plus le temps de s’imprégner d’une histoire et de connaître les personnages.

Ce petit livre est parfait à lire quand on risque de ne pas avoir le temps de consacrer beaucoup de temps à la lecture sans être intérrompu.

1 réflexion sur “La rêveuse d’Ostende d’Eric Emmanuel Schmitt”

Répondre à Nicolas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page