IMG_1358

Émerveillée par les aventures d’Alice

Alice au pays des merveilles est l’un de ces grands classiques dont on a tellement entendu parlé ou vu d’adaptations que l’on a l’impression de l’avoir lu sans jamais avoir tourné ses pages. Et pourtant, cela vaut la peine de lire le texte original de Lewis Carroll.

IMG_1354

Bien que ma compréhension de la langue de Shakespeare ne soit pas suffisante pour lire Alice in wonderland dans le texte et de saisir toute la subtilité de la plume de Lewis Caroll, la traduction française ne m’a pas pour autant privée du bonheur de découvrir ce petit bout de femme à qui il arrive de drôles d’aventures. C’est un vrai délice de se plonger dans cette histoire abracadabrante qui a nourri l’imaginaire de tant d’artistes. Ce que j’ai aimé, c’est l’absurdité qui règne dans les rencontres avec les différents personnages, donnant lieu à des dialogues qui me rappelle d’une certaine manière l’humour de Ionesco.

Si le dessin animé enfant m’avait effrayé (en partie à cause du chat au sourire sardonique et à la fureur de la reine de coeur) j’ai retrouvé mon âme d’enfant avec cette petite fille si curieuse, pas étonnée pour un sou de voir débarquer un lapin en redingote tenant une montre à gousset.

IMG_1355

Je crois que j’ai bien fait de découvrir seulement à l’âge adulte le texte dont je comprend maintenant les nuances, comme l’angoisse d’Alice sur son identité, sa perception changeante de l’espace qui l’entoure tour à tour infiniment grand ou petit. Le monde d’Alice est aussi merveilleux qu’il est cauchemardesque. Les personnages y sont tous fous.

Avec souvent une angoisse principale celle du temps qui passe et qui fait si peur au lapin. La peur d’être en retard et de passer à côté de sa vie, ou celle de grandir pour laquelle le chapelier et le lièvre de mars on trouvé la parade: en échappant à la condamnation à mort de la reine ils prennent le thé en continu comme si le temps s’était arrêté.

Un livre pour enfant qui renoue avec l’origine des contes: prendre appui sur les peurs les plus profondes, les craintes de ce que le monde a de plus terrifiant à nous offrir pour mieux en conjurer le sort.

IMG_1356

 

 

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.