img_1607

Scoops sur le blog! Coup de coeur musique

Il y a des airs qui dès les premières notes vous font oublier tout autour de vous, vous transportent d’émotions, vous font voyager. Un soir de mai dernier, sur la péniche Anako, je suis laissée emporter par le trio Scoops aux notes irlandaises mais pas que. Je les avais déjà vu en concert, et chaque fois la magie opère. Les petits tracas du quotidien s’envolent. Je ne suis plus à Paris mais dans un pub joyeux où parfois un brin de mélancolie me rend rêveuse. J’ai le plaisir aujourd’hui d’accueillir David Doucerain sur le blog pour nous parler un peu de ce groupe à la complicité évidente.

 

Bonjour David,

Ravie de te retrouver pour cette interview. J’ai eu la chance de te voir jouer à plusieurs reprises et avec des groupes différents: Scoops bien sûr, mais aussi avec Nord Est ou encore pour Rockaway au profit de l’association Ela. Peux-tu te présenter un peu aux lecteurs du blog?

Salut Sophie! Je suis donc musicien professionnel principalement guitariste mais également bassiste et contrebassiste. J’ai effectivement plusieurs projets, très différents d’un point de vue stylistique, et c’est ça que j’aime : passer d’un style à l’autre. J’accompagne aussi quelques chanteurs/euses de chanson.
Ma formation est principalement jazz, mais je me suis toujours intéressé et j’ai toujours écouté beaucoup de choses très différentes. Et les quelques projets que tu as évoqué représentent bien cet éclectisme qui forme mon parcours professionnel.

Aujourd’hui, c’est de Scoops dont on va parler. C’est un vrai bonheur chaque fois pour moi de vous écouter sur scène. Comment s’est faite la rencontre avec les deux autres musiciens? Parle moi d’eux.

Merci pour ton mot ! J’ai d’abord rencontré Baptiste Rivaud, le flûtiste, lors d’un concert dans une école de musique où j’enseigne. Je jouais à l’époque avec une violoniste qui souhaitait monter un groupe de musique à inspiration celtique, nous avons travaillé ensemble sur ce projet. Puis, il a souhaité développer une autre formation de musique irlandaise et m’a proposé qu’on le fasse ensemble. Je lui ai alors, à l’époque, répondu que je ne jouais pas cette musique, et il m’a répondu que c’était ce qui l’intéressait justement : mélanger nos influences!
Il m’a ensuite présenté Nicolas Dupin, le joueur de bodhran (tambour irlandais), et nous avons rapidement commencé à travailler sur notre répertoire.

J’aime beaucoup la complicité qui vous unit chez Scoops. Il semblerait que vous ayez aussi des personnalités bien différentes…

C’est vrai. Nous sommes de vrais amis, et je pense que cela se ressent. Nous prenons beaucoup de plaisir à jouer ensemble et nos trois personnalités assez différentes et complémentaires créent une complicité et une alchimie qui, je pense, se ressentent sur scène.

Comment choisissez vous les morceaux ? Avez-vous vos propres compositions?

Notre répertoire est composé de morceaux traditionnels irlandais, de standards de jazz et de nos compositions à influence irlandaise et jazz. C’est ce qui nous anime dans ce trio, mélanger des styles et les faire cohabiter. Pour ce qui est des traditionnels irlandais ou des standards de jazz, nous choisissons ceux qui nous plaisent, qui nous ont marqué dans nos parcours de musiciens.

Quand on y connaît rien en musique Irlandaise, comme moi, que faut-il savoir? Des pistes à donner pour un néophyte?

Le répertoire de cette musique est composé de morceaux qui, à l’origine, sont des danses (jigs, reels, polkas…). On y trouve également des chansons, mais pas dans notre trio. C’est une musique traditionnelle très “active” (il y a beaucoup de groupes actuels évoluant dans ce style et qui connaissent un grand succès), et universelle. Beaucoup d’irlandais ayant immigré au cours des années, on la retrouve dans plusieurs pays. On peut l’entendre très souvent jouée dans des pubs lors de ce qu’on appelle des “sessions” (jams).

Je me souviens très bien de la sensation que j’ai eu la première fois que je vous ai écouté. C’était dans une petite salle voûtée, il y a quelques années. J’étais fascinée par le trio d’instruments. L’harmonie. Peux-tu me présenter un peu vos instruments d’ailleurs? Est ce que ce trio est typiquement irlandais, a été construit par votre rencontre ?

Notre trio est composé de la guitare, instrument qui va gérer l’accompagnement rythmique et harmonique, le bodhran qui est le tambour typique de la musique irlandaise, qui lui a evidemment un rôle rythmique mais également un peu mélodique, et la flûte traversière irlandaise en bois, qui joue les mélodies, les thèmes. Ce sont des instruments que l’on retrouve très souvent dans cette musique. On trouve souvent plusieurs instruments mélodiques au sein d’un même groupe, ainsi que, pourquoi pas de la contrebasse. Notre envie a été la recherche d’un aspect “brut” à savoir un seul instrument mélodique, un seul instrument harmonique, et un seul instrument de percussion. Ceci afin de profiter de chacun de ceux-ci.
Mais nous aimons beaucoup quand nous nous retrouvons parfois plus nombreux sur scène lors de certains concerts comme ça va être le cas la semaine prochaine au théâtre de l’Essaïon (Paris).

Je ne sais pas pourquoi, moi quand je pensais musique irlandaise, je pensais plutôt violon. Pourtant en vous entendant, je voyage là-bas plus vite qu’en avion…

Effectivement, le violon est un des instruments mélodiques traditionnels de cette musique et très présent dans ce style. Mais la flûte l’est également.
Et c’est en fait surtout la façon de jouer les mélodies, les ryhtmes qui va donner la “couleur” irlandaise, et du coup le voyage !

J’ai assisté une fois à une rencontre de musiciens passionnés, dont vous, dans un pub. J’ai adoré cette ambiance, et je retrouve cette chaleur quand vous êtes sur scène….

C’est une musique qui est beaucoup jouée dans les pubs en Irlande et aussi en France.
Plusieurs musiciens se retrouvent, à l’initiative de un ou deux qui vont organiser ce qu’on appelle une “session”. On s’installe autour d’une table et chacun leur tour les mélodistes proposent des airs que tout le monde va jouer.
Avec Scoops, nous organisons des sessions régulièrement au Corcoran’s du Sacré-Coeur, ça peut être l’occasion de découvrir le principe !

Vous allez bientôt jouer à l’Essaïon…

Oui. Nous jouons au théâtre de l’Essaïon à Paris 4e, les 17,18 et 19 novembre prochains à 19h45.
Cela fera la 3e fois que nous jouerons dans ce théâtre. Nous avons intitulé ces 3 soirs “SCOOPS AND FRIENDS” car nous inviterons tous les soirs des amis musiciens à venir partager la scène avec nous. (violon, violoncelle, accordéon, chant, cornemuse irlandaise…)
C’était pour nous l’occasion de se re-produire à Paris, après la sortie du 2e album “Rockarolan”, que nous avions présenté au Studio de l’Ermitage (Paris 20e), et après notre tournée d’été (Festival Interceltique de Lorient entre autres). Cet album, ainsi que le premier seront disponibles à la vente lors de ces concerts. Mais on peut également les acheter sur internet.

 

Merci beaucoup David pour cette initiation à la musique irlandaise. Je peut dire que c’est vraiment ton groupe qui me l’a fait découvrir car pour moi cela se résumait à des musiques de films ou les Corrs!

Aujourd’hui plus que jamais en ce 13 novembre qui nous évoque des souvenirs si douloureux à Paris,  je suis heureuse de soutenir les artistes qui jouent sur scène. Qui ont le courage de continuer pour défendre leur art, la liberté de l’exercer dans le plaisir du partage. Je ne peux donc que vous inviter à prendre vos places pour aller voir Scoops en concert.

Petit bonus, le groupe a la gentillesse de proposer aux lecteurs du blog de profiter des tarifs réduits pour l’essaïon (10€) en réservant auprès du théatre avec le mot de passe « ROCKAROLAN » (01 42 78 46 42)

 

Bon concert! 

img_5337

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.