image

Rêver avec Sophie M.

Découvrir les collages de Sophie M.  , c’est plonger sans hésitation dans un monde onirique fait d’arabesques et de fleurs. Revêtir un chapeau melon pour briser le sérieux d’un costume masculin trop sévère. Teinter de pourpre un drapé pour insuffler du mystère.  Arrêter le temps pour savourer le temps d’un envol les mots poétiques sur un papier froissé. Un brin de baroque. Un soupçon de surréalisme. Des rêves comme brassées de pétales entrevus dans un kaléidoscope.

 

 

Bonjour Sophie, j’aimerai que tu présentes au lecteur ton parcours. J’ai cru comprendre qu’il était un peu atypique. Où travaille-tu? Un atelier? un bureau? Si on poussait la porte de cette pièce, on y trouverai quoi?

Mon chemin vers la création est un coup de baguette magique. Mes collages sont tous inspirés d’un univers intérieur onirique que je cultive secrètement depuis ma plus tendre enfance comme parenthèse enchantée à la réalité. Pas de galerie, un amical relais  en communication porté par des amis enthousiastes, qui connaissent le chemin de mon petit appartement en banlieue parisienne où j’ empile estampes, catalogues, magazines et journaux sujets préférés de mes déchirures et de mes découpages lyriques. Quelques papiers froissés, un coin de table, un peu de colle et la partition s’écrit, la musique des signes se compose comme pluie de poésie jetée. Quand je colle, je vis dans un monde peuplé de chimères que j’apprivoise pour mieux les entrevoir.

image

Tu as créé récemment une collection de vaisselle en collaboration avec Site Corot Limoges . Peux tu me parler de cette rencontre.
Ma rencontre avec Site Corot Limoges s’est imposée tout simplement. Notre collaboration est née d’une discussion sur la matière, le travail des artisans, d’une projection d’idées du collage sur porcelaine. L’audace est mon oxygène, Site Corot m’a invité à relever le défi à ses côtés. Les balbutiements de matière que j’allais imaginer me paraissaient envisageables auprès de Site Corot Limoges, structure à taille humaine avec qui dialogues et échanges étaient ouverts sur des possibilités créatives non arrêtées.

image

Quel est le point de départ pour cette série de collage?
L’écriture sous toutes ses formes est indispensable à mon énergie, à la vivacité de mon désir et à mon approche de l’autre : l’écriture comme égoïste partage.
Mes collages naissent d’une subite et urgente envie de poser une histoire sur une page blanche. Je me raconte une histoire dont la suite reste ouverte à celui qui va poser le regard dessus. J’aime l’idée que mon collage est le support d’une histoire racontée à plusieurs.

image

As-tu eu des sources d’inspirations précises pour cette collection A piece of dream?
La nature, dialogue permanent de l’homme avec son image.

Tes assiettes portent les mentions micro-onde et lave-vaisselle. J’aime bien ce paradoxe de créer une vaisselle d’exception mais pour un usage quotidien. L’idée de réaliser des collages pour un support objet, destiné donc pas seulement à la contemplation mais aussi à l’utilisation a-t-elle changé ta façon de créer? Ou au contraire est-ce que ces collages avaient été réalisés en amont de la collection?

Les mentions ménagères qui figurent au dos des pièces rappellent en effet qu’elles ont été créées pour un usage quotidien. Ces porcelaines sont utilitaires avant d’être décoratives. Nous devons inviter le beau à notre table dès que nous le pouvons. Ces pièces de tables sont exceptionnelles uniquement parce que vous daignez vous en servir régulièrement et y porter un regard aimant dessus entre le fromage et la poire.
Un juste retour de la nature à la nature.
Un prolongement de l’acte premier vers un autre qui donne vie lui-même à l’histoire de l’objet-création dans son utilisation même. L’histoire s’écrit à deux.

image

En ce moment, on entend beaucoup parler de concepts tels que slow life ou slow food. Est ce que l’on peut dire que prendre le temps de choisir une belle vaisselle, recevoir, dresser une table rentre finalement de nouveau dans ce besoin de ralentir et profiter de notre vie?
Le collage est l’art de la patience spontanée : c’est tout dire …

Des textes accompagnent également la vaisselle. L’écriture, la poésie, raconter une histoire: Ce sont, tu t’en doutes, moi qui suis conteuse, des choses qui me parlent. Quelle est la part d’imaginaire et la part d’histoire personnelle dans ces textes? Pourquoi cette démarche qui peut sembler curieuse de prime abord?
La poésie sous toutes ses formes est ma respiration. L’imaginaire ma voie d’oubli mais aussi ma construction positive. Mes textes partagés sont comme un peu de bonheur essaimé, une douce rêverie, la fantaisie de mon quotidien.

Tes assiettes ont dernièrement été sélectionnées par Nelly Rodi pour le salon Maison et Objet. On les retrouve d’ailleurs dans le Cahier Inspirations du salon. Peux-tu nous faire rêver un peu en nous donnant un aperçu de la mise en scène et en nous racontant cette belle expérience.
Une amie est tombée aimante de mes collages. Elle les a suggéré au cabinet de tendance avec l’idée de mes porcelaines qui n’en étaient encore qu’aux prémisses créatifs. Je pense que l’univers onirique a parlé, que la fée clochette a su se faire entendre. Mon univers « collait » aux tendances qui émergeaient autour du merveilleux recomposé.

Dernière question Sophie M. : Une exposition en ce moment à conseiller?
La mienne ! Ne faut-il pas rêver grand ?

Merci Sophie M. pour cette envoûtante interview. Cela m’a donné très envie de te découvrir encore plus. Et aussi de me remettre au collage. Tu m’as fait entrevoir d’autres possibilités de jeu avec ce médium.

Et en bonus, pour vous lecteurs, Sophie M. dévoile ci-dessous trois collages inédits pour prolonger ce doux état de rêverie: Son premier collage et un diptyque « printemps – été » composé de 2 panneaux. 

 

image

 

Vente des porcelaines uniquement sur commande via mprochain@gmail.com
  • Amandine (23 septembre 2016)

    Merci pour cette découverte, travail poétique, magnifique … je crois que je vais continuer mes collages sur mes toiles.

    • ogressedeparis (25 septembre 2016)

      C’est top si les collages de Sophie te donnent envie de t’y remettre! Go go go !

  • niki (23 septembre 2016)

    merci pour cet article – ces créations sont formidables, originales et belles

    • ogressedeparis (24 septembre 2016)

      Je suis bien d’accord avec toi. J’ai pris beaucoup de plaisir à réaliser cette interview.

DEPOSEZ UN PETIT MOT DOUX

Votre adresse mail ne sera pas publié

You Might Also Like

Here you can find the related articles with the post you have recently read.