Foire de Paris

la foire de paris

Première visite de la Foire de Paris, qui s’achève aujourd’hui.

Et si je dois être honnête, j’y ai peu goûté.

Le thème était Slow time.

  
« Fait de changements de rythmes, avec des temps pour aller vite et d’autres pour profiter de ses proches, reprendre du plaisir, se remettre à rêver …
Sensible aux attentes des consommateurs depuis plus d’un siècle, la Foire de Paris a décidé cette année de donner plus de place à ce bien précieux qui manque de plus en plus à beaucoup d’entre nous : le temps. »

Voilà un concept allèchant!

Et pourtant…

En arrivant ce qui frappe, c’est la taille de la foire: de gigantesques bâtiments et une FOULE digne d’un disneyland!

Ce qui gêne lorsqu’on accède au lieu c’est cette société consumériste mise en avant. M’attendant à de réelles découvertes, j’ai eu l’impression d’être dans un centre commercial à l’heure de pointe. Je trouve un peu « gonflé » de faire payer un droit d’entrée pour être poussé à l’achat… Mais ceci correspond sans doute à la société actuelle qui inclue la visite d’une grande surface dans les sorties culturelles.

Quelques points positifs? Certains ateliers sont ludiques et bien pensés. La simulation d’une émission météo par exemple, ou les bulles zen installées, en accord avec le thème de la foire, qui proposaient des ateliers yoga, relaxation, à l’extéieur les danses vahinées et les concerts rythmés … Le pavillon culture du monde était quant à lui parfait pour des découvertes culinaires antillaises…  Accras de morrue, sandwich au poulet pimenté… Voilà qui été malin!La gourmande que je suis a trouvé ici son contentement, ce qui a allégé les premières impressions négatives. 

Il aurait été de bon ton de proposer plus de démonstrations et moins d’étalages de produits. Des services à la place des objets. Par exemple, pour le stand KONAD au lieu de proposer des produits pour ongles avec un essai sur un seul doigt, proposer de vraies manucures (quitte à payer un supplément). Les « démonstrations » à la chaines avec pression pour vous vendre le produit, ne correspondent pas vraiment à l’idée de prendre son temps, profiter de l’instant…  Certains stands avaient néanmoins fait cet effort, qui mérite d’être souligné. Par exemple une dame costumée activant une « antique » machine à coudre à pédale, pour illustrer le slogan Singer depuis 160 ans… Le concept de slow hotel, avec ses neufs chambres, permettait également de s’inspirer de la décoration.  Et finalement je crois que c’est surtout dans cet esprit qu’il faut visiter la foire de Paris, comme un gigantesque IKEA, pleins de bonnes idées pour la maison, le jardin, …. plus que comme un lieu de découvertes (même si pour cela il y a le concours Lépine)

Mais sans doute que l’affluence d’un samedi après-midi a créé de toutes pièces mon malaise et à réduit les possibilités pour les commerciaux de « prendre leur temps » pour  parler vraiment des produits… A refaire une autre année, un jour de semaine, pour justement prendre davantage le temps de découvrir les stands, les ateliers, sans être opressés par une foule dense.

The place to be.   Maybe not for me! But I will try again!

Je ne demande, après tout, rien de mieux qu’à être convaincue.

Pour en savoir plus sur la foire de Paris, c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page