image

Une entendante à la journée mondiale des sourds

J’ai hésité à écrire ce billet. Je suis entendante et je ne me sentais pas légitime pour relayer cette belle journée qui a eu lieu samedi, celle de la journée mondiale des sourds.

Je ne me sentais pas légitime et je me rends bien compte qu’encore aujourd’hui malheureusement, on prive les sourds de la parole, on s’exprime à leur place. C’est bien dommage. Ils ont tant à nous dire et à partager. J’ai décidé de prendre mon clavier suite au post d’une amie sur facebook bien déçue, et on la comprend, qu’aucun media n’ai pris la peine de s’y intéresser ou de relayer l’information.

Alors voilà, j’envoie un ballon turquoise dans le ciel d’internet… Ouvrez les mains bien grandes pour l’attraper!

La semaine dernière, de nombreux événements en France ont été organisés pour défendre cette CULTURE. J’écris le mot bien gros car encore aujourd’hui, quand on dit sourd on pense handicap. Et tout de suite ça fait peur. Et tout de suite des amalgames plus étranges les uns que les autres sont faits avec d’autres types de handicaps, voire même de maladies (si si je vous jure, certains pensent encore que c’est contagieux la surdité).

Je m’égare!

Il y avait donc des conférences, des projections cinémas, des rencontres et puis samedi une grande marche joyeuse pour sensibiliser le public, notamment à la langue des signes française et à l’éducation pour les enfants sourds.

Pour ma part, j’ai adoré marcher à leurs côtés samedi à Paris. Papoter place Saint Sulpice. J’ai appris plein de choses.

Voilà quelques initiatives qui ont retenu mon attention:

👐🏻 L’association Sortir avec les mains qui crée de lien entre sourds et entendants en proposant des cours de langue des signes mais aussi et ça c’est vraiment novateur des sorties culturelles.

👐🏻Le film qui a été projeté à Paris:  La vérité des sourds, des témoignages racontés dans un docu-fiction par Julien Bourges, réalisateur. Je n’ai malheureusement pas eu la chance de le voir mais les retours que j’en ai eu étaient très bons.

👐🏻Le projet  inclood qui propose des livres et ateliers lsf pour les enfants.

Aujourd’hui, je voulais profiter de ce billet pour remercier très sincèrement toute la communauté sourde de m’avoir acccueillie si chaleureusement . D’avoir cette patience pour communiquer avec moi qui apprend à signer. De prendre le temps de me faire découvrir votre monde, et de le faire avec passion.

Souvent justement c’est le principe des communautés, si vous n’en faites pas partie, vous ne pouvez pas y rentrer, si vous n’êtes pas exactement pareil. On a, souvent à tort, l’image des sourds totalement repliés sur eux même. Ce n’est pas ce que j’ai vu samedi, et j’espère que vous chers lecteurs entendants, vous saurez le voir aussi!

image

La briche foraine 2016

La briche foraine

Retour en images et en mots sur un événement loufoque et joyeux qui a eu lieu en juin dernier et dont j’avais hâte de vous parler. J’attendais que mon blog se soit refait une beauté.

La briche foraine, c’est un weekend incroyable de festivités comme on en voit nulle part ailleurs.

🎪

A mi chemin entre la fête foraine, le cirque et la performance, les artistes de la Briche, ateliers basés à Saint denis,  ont créé un festival qui leur ressemble.

Les décors plus beaux les uns que les autres sont fabriqués de bric et de broc. Ça sent bon la récup et les paillettes. Les artistes illustrateurs, graphistes, créateurs et autres, deviennent performeurs sans peur du ridicule. Ils se glissent dans la peau de Monsieur Loyal et incitent les badauds à basculer avec eux dans une douce folie.

C’est mon amie Youloune qui fait partie de la joyeuse bande de lurons de la Briche qui m’a fait entrer dans la danse endiablée. Et quel bon moment j’ai passé. A rire comme une folle devant ses grimaces, elle qui s’était transformée en sauveteuse d’alerte à malibu surréaliste. A m’émerveiller devant les performances des acrobates. A savourer le temps passer avec mes amis, assise sur une botte de paille en sirotant une bière, à rêver de l’avenir en me faisant tirer les cartes.

Vivement l’année prochaine!

En attendant, je rêve de visiter les ateliers de la Briche. Je dis ça à tout hasard…